Les Bulgares avant la Bulgarie


Le premier foyer du peuple bulgare

Des trois grands peuples qui formèrent la population de la Bulgarie Danubienne, les Anciens Bulgares furent les derniers venus sur nos terres. C‘était un peuple nombreux, considérablement plus avancé, de par ses traditions étatiques, ses connaissances techniques et son activité économique, que la population slave peuplant les Balkans. Apportant une culture de type iranien, une longue tradition d‘orfèvrerie, de viticulture et d‘agriculture, d‘élevage de chevaux, d‘architecture monumentale, les Anciens Bulgares se mélangèrent harmonieusement avec la population Thrace. Ce peuple joua un rôle civilisateur considérable auprès des populations des Balkans, surtout pour les tribus slaves peuplant la région.
L‘origine des bulgares a longuement été discutée, les opinions penchant consécutivement vers une parenté Finne, Turque, Slave, Iranienne, Celte ou Sarmate. Aujourd‘hui encore, l‘origine et la langue des bulgares sont des problèmes ouverts ; cependant, suite à un nombre de fouilles et découvertes récentes, la majorité des spécialistes penche vers l‘hypothèse iranienne. Selon cette hypothèse, confirmée par des sources indiennes et arméniennes, les bulgares étaient un des peuples, formant la population de l‘antique Bactriane. Leur ancien foyer étaient probablement les plaines et les vallées au Nord et au Sud du
Pamir œ l‘Afghanistan du Nord d‘aujourd‘hui œ une région où fleurit, à partir du 8ème-7ème siècle av. J.-C., un état, appelé par les auteurs anciens « Bolgar » ou « Balhara ». Encore aujourd‘hui, les noms de deux grandes régions gardent le souvenir de cette époque - la région montagneuse de Palgar dans le Pamir du Nord, appelée dans les sources sogdianes « Bulgar », et une vaste région à l‘intérieur du Pamir et Hindokoush, que les Tadjiks appellent « Bolor » ou « Bulhor », et que les habitants de la région appellent « Bulgar ».


Les migrations bulgares

Sous la pression de conflits locaux et d‘invasions, quelques masses bulgares avancèrent consécutivement vers l‘Europe. Selon les chroniques celtes et bavariennes, au 4ème s. av. J.-C. un peuple appelé « Bolg » se déplaça de la région de la Parphie (Iran contemporain) vers les Iles Britanniques.
Au 3ème siècle avant J.-C. deux princes, appartenant au même groupe, migrèrent de l‘Asie vers le territoire de la Bulgarie actuelle, où ils créèrent un royaume qui exista pendant quelques décennies. Leur noms étaient Bolg et Bren. C‘est à partir de l‘année 268 que le nom «
Bulgaria » commença à paraître sur les cartes de l‘Europe. Entre le 2ème et le 4ème siècle, une masse considérable du peuple bulgare s‘installa dans le Caucase - entre le Donets, le Don et la mer d‘Azov, assimilant les restes des antiques tribus sarmates et entrant de nouveau en contact avec un autre peuple hautement civilisé œ les alanes, dont l‘ancien foyer était, aussi, le Pamir. C‘est de là qu‘au 4ème siècle un groupe de Bulgares, mené par leur chef Vanand, descendit vers l‘Arménie, où ils furent, peu a peu, assimilés. Emballé par la vague des Huns, une nombreuse population bulgare se dirigea vers l‘Europe Centrale et peupla la Pannonie et les plaines autour des Carpathes. Au 6ème siècle, deux groupes bulgares se séparèrent de cette population, s‘installant en Italie du Nord et (avec le consentement de Byzance) dans les régions au sud du Danube.


L‘Ancienne Grande Bulgarie

Les populations bulgares qui restèrent dans le Caucase créèrent un état, le premier état bulgare européen, entre la Mer Noire et la Mer Caspienne. Cet état était appelé par les chroniqueurs byzantins « L‘Ancienne Grande Bulgarie ». La capitale du pays était Fanagoria, sur la mer d‘Azov. La généalogie des souverains bulgares au Nord de la Mer Noire commence à l‘an 153 avec, pour premier souverain, le mythique Avitohol. Selon les chroniques caucasiennes, dans le Caucase les bulgares onogoures avaient leurs grandes villes de pierre. C‘est là aussi que commença la première christianisation des anciens bulgares. En 451 les bulgares tombés à la défense de la nouvelle religion (bataille du champ d‘Avarayr) furent canonisés par l‘église arménienne. (Ce procès de christianisation, commencé par les kanas bulgares Grod et Koubrat dans le Caucase, fut achevé quelques siècles plus tard par le souverain du Premier Royaume Bulgare Boris I, qui imposa aussi cette religion aux tribus slaves peuplant le royaume). A partir du 5ème siècle les armées de l‘Ancienne Bulgarie luttaient souvent sur le territoire des Balkans. En 568 le pays fut subjugué par le khanat Turc, mais quelques décennies plus tard, en 632, il fut libéré par Koubrat du clan Doulo. Le tombeau de Koubrat, trouvé près du village « Malaya Pereshkepina » en Ukraine actuelle, montre que ce kanas bulgare était chrétien et qu‘il maintenait des relations d‘amitié avec l‘empereur de Byzance.


Les fils de Koubrat

Après la mort de Koubrat en 651, ses fils - Bat Bayan, Kotrag, Asparouh, Kouber el Altsek œ se séparèrent, probablement dans le but d‘élargir plus tard ensemble le territoire de l‘état. Le fils aîné de Koubrat, Bayan ou Bat Bayan, resta sur les terres paternelles de l‘Ancienne Bulgarie. Même après la subjugation de ce territoire aux Khazars, les sources arabes témoignent d‘une population bulgare considérable dans la région, menant une vie économique active, et appelée par eux « Bulgares de l‘intérieur » ou « Bulgares Noirs ». Asparouh mena une large masse de bulgares à l‘Ouest et s‘installa dans la région « Ongala », à la bouche du Danube. Pendant une période prolongée, la « route » entre l‘Ancienne Bulgarie et la Bulgarie du Danube resta ouverte pour le déplacement de grandes masses bulgares de l‘Est à l‘Ouest. C‘est l‘année du premier contrat entre ce nouveau état et Byzance œ 681 œ qui est considérée comme l‘année de la fondation du Premier Royaume Bulgare Danubien, c‘est à dire de la Bulgarie contemporaine. Kouber et Altsek rejoignirent les bulgares habitant l‘Europe Centrale, puis sedirigèrent, déjà avec des masses considérables, vers le Sud.

Quelques années après la fondation de l‘état d‘Asparouh, Kouber s‘installa avec son peuple en Macédoine actuelle, aux alentours de Bitola. L‘activité militaire des deux populations bulgares sur le territoire byzantin était bien synchronisée, et pendant le règne de Kroum le Terrible leurs territoires furent unifiés.

Les bulgares d‘Altsek s‘installèrent dans une région dépeuplée de l‘exarchat de Ravenne (Campo-basso). Deux cent ans plus tard, un auteur antique témoignait qu‘ils parlaient le latin et, encore, l‘ancien bulgare. Les deux vagues de bulgares qui s‘installèrent sur le territoire actuel de l‘Italie - au 6ème et au 7ème siècles - , furent assimilées, ne laissant que quelques toponymes et anthroponymes. Kotrag se dirigea au nord, où il créa la Bulgarie de Kama-Volga, un état qui exista 550 ans (jusqu‘en 1237, quand il fut subjugué par les Mongolo-Tatares de Gengis khan) et qui resta en contact avec la Bulgarie du Danube jusqu‘au 13ème siècle. La capitale de cet état, Véliki Bolgar, était un grand centre de commerce d‘une beauté impressionnante, comme en témoignent les auteurs arabes. Après la subjugation du territoire par les princes moscovites, quelques centaines de princes de familles nobles bulgares passèrent en service militaire et administratif russe. Beaucoup d‘eux jouèrent un rôle important dans la consolidation de l‘état russe. Les familles suivantes sont d‘origine bulgare : Aksakov, Ahmatov, Batourine, Boulgakov, Gogol, Godounov, Golitsine, Eltsine, Zhdanov, Korsakov, Koutouzov, Ogaryov, Rahmaninov, Souvorov, Tourguenev, Cheremetiev. Au début du 20ème siècle, le territoire de la Bulgarie de Volga s‘appelait encore Bulgaristan. En 1917 son nom fut changé par les soviétiques à « Tatarstan ». Dans ces terres-là, le souvenir des origines bulgares est encore vivant pour une partie de la population: de nos jours, il existe à Tatarstan un mouvement, appelé Congrès National Bulgare, dont les membres se déclarent descendants des Bulgares et insistent pour avoir cette nationalité inscrite dans leurs documents d‘identité.

__________________________________________________________________________

Origine de ce document:

http://facdeslangues.univ-lyon3.fr/docts/histoire_bulgarie.pdf


4 commentaires:

yekai886 a dit…

This is very nice blog. do you konw Mozilla Firefox web browser?I really loved it,I hope you may want to download and try. thank you.

bulmak a dit…

Bravo à celui qui a écris ce post.
C'est l'histoire des originnes bulgares tell qu'ils sont.

Anonyme a dit…

Ce vrais, on devais ecrire aussi une histoire vrais aussi sur les serbes, comment sont arrivée eux aussi dans cet partie de ballkans de lointaine rusie...
Ils etait des vrais conquistadors !

Anonyme a dit…

Félicitations pour votre blog!!!
Félicitations à celui qui a assemblé les articles!!!

Merci beaucoup!

Bmolitor